mon foto 1 mon foto 2

Mon Vanden Eynde: une passion pour ses athlètes

Mon Vanden Eynde était continuellement occupé avec ses athlètes, non pas derrière son bureau, mais sur le terrain, sur la piste ou dans les bois. Les entraîneurs étrangers venait de loin pour découvrir comment Mon préparait ses athlètes. On peut le dire sans hésiter: entre 1962 et 1976 le top mondial était souvent localisé à Louvain et la plupart s'entraînait chez Mon et son Daring Club Leuven.

En 1960, Mon a piloté Gaston Roelants vers une quatrième place aux Jeux Olympiques à Rome et en 1964 vers un titre Olympique à Tokyo. Par la suite, Emiel Puttemans gagnait la médaille d'argent sur le 10.000m des JO à Munich et Ivo Van Damme rapportait 2 médailles d'argent de Montréal sans oublier les records mondiaux et européens de ses athlètes. Mais Mon parvenait aussi à faire dépasser ses limites à un André Dehertoghe sur 1500m.

On peut dire que la devise de Mon était de «penser, étudier, renouveler»; ainsi il a prédit que les athlètes du 3000m steeple prendraient la rivière sans toucher la haie et il organisait des épreuves sur 400m en déplaçant le départ et l'arrivée.

Pendant ce temps, Mon avait été promu docteur en éducation physique et nommé professeur à l'ILO. Il était l'homme des phrases fulgurantes. Qui ne connait pas sa question fameuse: qu'est-ce que c'est un entraîneur? Et la réponse aussi inattendue qu’éloquente: un entraîneur doit être là.

Le décès d'Ivo Van Damme en 1976 avait marqué fortement Mon et en 1989, lui aussi, nous quittait de façon inattendue. Un grand entraîneur et un superbe homme avait atteint l'arrivée.

Ce meeting pour Mon n’est qu’un petit hommage au dévouement sans limites d'un entraîneur pour ses athlètes.